1/5

Pratiques du développement durable

Étude des usages / 2009

 
Commanditaire : Grand Lyon, Direction de la Prospective et du Dialogue Public

 

Conduite d'une étude sur les pratiques et représentations liées au développement durable (mobilité, alimentation, déchets, énergies, etc.). L'étude s'est appuyée sur 3 terrains d'observation : des lieux (déchèterie, écoquartier...), des entretiens d'usagers, et un recensement sur le site LeMonde.fr des commentaires des lecteurs sur les articles traitant de développement durable.

 

Le rapport propose plusieurs axes de réflexion et d'analyse, et s'attache à formuler des orientations propres à faire évoluer les politiques publiques liées au développement durable.

 

L'un des points marquants mis en avant dans cette étude est la proposition de considérer les pratiques individuelles du développement durable non comme des faits établis, mais comme des dynamiques inscrites dans des parcours. L'introduction de cette notion de "parcours de développement durable" a des implications directes dans la manière d'appréhender, pour les collectivités notamment, les "changements de comportement" et la communication liée à ces thématiques :

> Il n'y a pas d'un côté des usagers aux bonnes pratiques et de l'autre des usagers aux mauvaises pratiques, mais un éventail de pratiques différentes et fonction du contexte territorial et social.

> Les pratiques d'un citoyen à un moment donné s'inscrivent dans une dynamique qu'il faudra savoir saisir pour l'outiller et l'accompagner en fonction de besoins propres à sa situation, à ses questionnements (certains voudraient aller plus loin et ne le peuvent pas par manque d'information ou d'infrastructures, d'autres ont des questions de base auxquels ils n'ont pas la réponse...).

> Les pratiques ne sont pas "acquises", elles font l'objet de tâtonnements, d'expérimentations, parfois de retours en arrière, qui font partie du processus.

> Les parcours de développement durable révèlent des "moments de bascule" qui ne sont pas des événements, mais la cristallisation d'un ensemble de faits, et sur lesquels la collectivité et les entreprises peuvent avoir un rôle à jouer.

> L'information et la connaissance en matière de développement durable se construisent comme des mosaïques et non pas selon un canal unique : la communication de la collectivité s'inscrit dans un ensemble de sources (télévision, journaux, informations diverses) et, surtout, est marquée par l'importance des discussions informelles (avec les amis, la famille...).

Etc.

logo brice dury