1/9

Ville et handicap(s) : en finir avec l'«accessibilité»

Étude / 2011

 
Commanditaire : Grand Lyon, Direction de la Prospective et du Dialogue Public

 

Cette étude a été conduite dans le cadre d'une démarche pilotée par la Direction de la Prospective et du Dialogue Public du Grand Lyon autour des problématiques liées au handicap. L'enquête s'est basée sur une série d'entretiens auprès de personnes présentant différents types de handicaps, suivis de parcours quotidiens commentés.

 

Le rapport s'apparente à une forme de manifeste pour une nouvelle vision de l'accessibilité et des politiques publiques du handicap, inspiré des limites de la conception actuelle constatées lors de l'enquête. L'analyse des entretiens conduit en effet à questionner une accessibilité très techniciste, focalisée sur l'aménagement, simplficatrice face à la diversité des handicaps et peu encline à l'évolutivité et l'adaptatibilité.

Surtout, elle met en avant l'importance du handicap social (la peur, pour la personne handicapée, du regard de l'autre, et en face la difficulté pour des personnes dites valides à savoir l'attitude à adopter en compagnie d'une personne handicapée). Ce handicap social se révèle être l'un des seuls éléments de transversalité entre les handicaps, et son évocation systématique par les personnes interviewées - souvent avant même les problématiques d'accessibilité classiques - en fait une problématique qui devrait être au cœur des politiques publiques du handicap. Il questionne par exemple la pertinence de nombre de dispositifs d'accessibilité qui, bien qu'opréationnels, ne font qu'accentuer le cloisonnement entre le "monde du handicap" et le reste de la société.

 

Parallèlement à cette analyse, le rapport suggère des orientations et pistes d'actions qui pourraient contribuer à cette évolution de la notion d'accessibilité.